Index

"Tout ce qui est à voir est ce que vous voyez", cette phrase célèbre de Frank Stella, érigée en programme autant qu’en définition-justification de la pratique des pères de l’art minimal, est devenue emblématique d’une volonté d’éliminer toute illusion dans l’art.


La performance reprend la phrase et impose une négation, elle ajoute du sens par l'intervention du son. Le son, déterminé par la structure du mur ( creux et plein ), décrypte l’invisibilité derrière la surface du mur, composant une musique aléatoire.